Grande journée d’Amitié française le 9 septembre 2017 à Avignon

L’association « Amitié et Action française » organise une grande journée d’Amitié française le samedi 9 septembre 2017 à partir de 10 h près d’Avignon.

 

Ont d’ores et déjà répondu présents :

[-]  S.A.R le Prince Sixte Henri de Bourbon-Parme, descendant direct de Louis XIV, chef de file de la Communion traditionnaliste carliste, fin connaisseur de la géopolitique mondiale,

[-]  Marion Sigaut, historienne, spécialiste de la Révolution française et du XVIIIe siècle, auteur de nombreux ouvrages, adhérente d’Egalité & Réconciliation,

[-]  Alain Escada, président de l’Institut Civitas,

[-]  Élie Hatem, avocat international, conseiller politique, membre du Comité directeur de l’Action française.

[-]  Roger Holeindre, co-fondateur du Front national en 1972, président du Cercle national des combattants.

 

La Journée commencera par la célébration d’une messe pour la France à 10 h (rite extraordinaire) à l’Abbaye Saint-Michel de Frigolet (Tarascon, 13150).

Suivra, à 12 h, un banquet d’Amitié française (menu : papeton de courgette et salade, gardianne de taureau & boulgour aux légumes, nougat glacé et son coulis de fruits rouges, café, vin).

Prises de paroles par les intervenants à partir de 14 h :

[-]  Marion Sigaut : « La France, la Révolution et l’Histoire »
[-]  Alain Escada : « Jehanne d’Arc, un modèle pour notre temps »
[-]  Élie Hatem : « Point de Salut national sans combattre l’anti-France »
[-]  Roger Holeindre : « L’imposture gaulliste »
[-]  Le prince Sixte-Henri de Bourbon-Parme conclura la journée.

D’autres personnalités se joindront peut-être à cette journée, vous en serez informés directement sur le site www.journeedamitiefrancaise.com.

Tout au long de la journée, grands choix de livres à la vente avec notamment ceux des éditions Kontre Kulture, rencontre avec les auteurs et dédicaces.

Un espace bar et collations sera également aménagé sur place. Le lieu exact de la conférence (proche d’Avignon) vous sera communiqué le 7 septembre au soir.

Le nombre de places est limité, réservez vite !

 

Réservations : journeedamitiefrancaise.com

 

Pourquoi cette journée ?

Aux lendemains de cette longue et lassante période électorale qui a abouti à l’arrivée au pouvoir d’Emmanuel Macron et de ses amis, conscients que ceux-ci constituent la meilleure assurance-vie de l’oligarchie et de la franc-maçonnerie, les organisateurs de cette journée d’Amitié française ont voulu dans l’esprit du « compromis nationaliste » inviter les patriotes de Provence à rencontrer certaines personnalités de premier plan dans la lutte contre ce que le maître de Martigues nommait si justement l’anti-France.

Nous tenons à remercier chaleureusement les personnalités qui ont avec enthousiasme répondu positivement à notre invitation : S.A.R le prince Sixte-Henri de Bourbon-Parme, l’historienne spécialiste du XVIIIe siècle et de la Révolution française Marion Sigaut, le président du mouvement Civitas Alain Escada et l’avocat international et membre du comité directeur de l’Action française Me Élie Hatem. À l’approche du 150e anniversaire de la naissance de Charles Maurras, pourquoi ne pas redécouvrir l’œuvre de ce grand maître, qui a si bien su conjuguer nationalisme et contre-Révolution ?

Plus que jamais la situation dramatique de notre pays et les événements tragiques que nous vivons doivent nous inciter à un combat énergique : combat politique, combat culturel et combat spirituel contre les méfaits de cette République et contre son idéologie laïque et droit-de-l’hommiste car, « la République en France, c’est le règne de l’étranger » et cette célèbre formule pourrait à elle seule résumer l’essentiel de nos principes : que la moindre parcelle de France ne soit plus dirigée par Washington, par Bruxelles ou par Tel-Aviv.

Dans ce contexte où notre pays est broyé par le système bruxellois négateur des identités nationales, qui, plus que Jehanne peut nous servir de modèle ? N’est-ce pas dans une France en pleine décadence, en proie au pillage et à l’anarchie que pour reprendre les mots de Dom Gérard, a germé « la plus belle fleur de notre civilisation, la figure la plus pure et la plus noble, la tige la plus droite qui soit née sur le sol de France : Jehanne de Domrémy » ?

À ceux qui pensent qu’il n’y a plus rien à faire pour relever ce pays, nous leur proposons de regarder l’humble, doux mais insolent visage de la sainte de la Patrie et de garder toujours à l’esprit, l’idée selon laquelle « tout désespoir en politique est une sottise absolue » !

Pour que vive la France, vive l’Amitié française.

Ajouter un commentaire

Les meilleurs commentaires seront publiés.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de spam.

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.