Niesche Felix

DescriptionActualitésVidéos

Né le 23 mars 1955 à Eischen (Luxembourg), Félix Niesche est un poète et
écrivain polémiste qui collabore au site Égalité & Réconciliation depuis sa
fondation en 2007.
D’abord anarchiste, il sera recruté en 1973 après l’éclatement de l’ORA,
par la Ligue communiste et devint un « révolutionnaire professionnel ».
Mais rapidement il s’oppose au féminisme qui lui semble une destruction
de la conscience, un thermidor petit-bourgeois visant à remplacer
l'exploitation de l'homme par l'homme, par une immémoriale « oppression
des femmes » qui n’existe pas. Ce fut aussi une épuration des meilleurs, la
victoire des médiocres. Pour lui la transcendance se devine par cette
immuabilité des races d’esprit.
Incompris, isolé, il part à la dérive, exerce divers métiers, y compris celui
de la paresse. Il lit Nietzsche, Evola, Otto Weininger, son antiféminisme va
se cristalliser dans une métaphysique, le phénomène féminisme relevant
pour lui de l’ontologie et non pas de l’idéologie. Sa méditation le portera
vers la gnose chrétienne marcionite, qu’il tentera plus tard de populariser
par un Blog : « Entretiens avec l’abbé Tymon de Quimonte ».
Avant son adhésion à E&R, politiquement il se définissait comme une
sorte de « Natsbol » (national-bolchevick), à la française. Pamphlétaire il
collabore à plusieurs journaux éphémères sous divers pseudonymes. Poète,
il a publié à compte d'auteur, plusieurs opuscules : Boulevard des Filles du
calvaire, Taedium Vitae, Sonnets pour Caroline ; La Jeune Morte. Poésies
qu’Alain Soral redécouvre et publiera en extraits dans le recueil Spleen
and strings