Talmeyr Maurice

DescriptionActualitésVidéos

Marie-Justin-Maurice Coste, dit Maurice Talmeyr, né à Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire) le 17 mars 1850 et mort à Saint-Saud (Dordogne) le 4 octobre 1931, est un romancier, essayiste et journaliste français.

Il fait des études classiques à Paris chez les jésuites puis s'inscrit à la faculté de droit. Il débute dans la presse parisienne comme rédacteur au Peuple et collabore ensuite à de nombreux quotidiens — La TribuneLa FranceLe Rappel, L’IntransigeantLe Télégraphe, Le National, Gil Blas, Le Figaro, Le Gaulois, Le Matin, La Croix — ainsi qu'à plusieurs revues — la Revue Illustrée, La Revue Hebdomadaire, la Revue des Deux Mondes, la Revue de Paris — où il contribue à des chroniques sur la vie littéraire, artistique et politique.. Il publie aussi plusieurs romans d'inspiration naturaliste, notamment Le Grisou, qui connaît un certain succès et qui est plusieurs fois réédité, ainsi que deux livres de souvenirs.

Membre de la Ligue française anti-maçonnique, il donne à Paris et à Bruxelles des conférences où il s'efforce de démontrer que la Révolution française n'avait pas eu pour origine un mouvement populaire, mais une conspiration maçonnique.

Maurice Talmeyr était membre de la Société des gens de lettres et de l'Association des publicistes chrétiens. Au début de sa carrière, il avait fréquenté le salon de Victor Hugo, qui l'introduisit dans les milieux littéraires et l'aida à trouver son nom de plume. Après avoir été boulangiste de gauche et proche d’Henri Rochefort, il s'était peu à peu rallié à l'Action française