La théorie du roman

Réapprovisionnement en cours

György Lukacs
Cet essai esthétique du jeune Lukacs met en rapport les grandes catégories du genre romanesque et les étapes de l'histoire occidentale : des romans de chevalerie à Flaubert, Tolstoï et Dostoïevski en passant par Cervantes, les grands romans correspondent aux idéaux qui ont commandé à l'histoire de l'Europe. Il s'agit moins d'une sociologie de la littérature que d'une réflexion sur la philosophie des formes et sur leur enchaînement historique depuis la tragédie grecque et le genre épique jusqu'à l'aube de la réflexion littéraire contemporaine.

198 pages


Commentaires

"La théorie du roman" de LUKACS comme son pendant scénique "Lire le théâtre" d'Anne UBERSFELD a été enseigné en classes prépa littéraires.

Publié en 1920 pour la première fois en format livre, l'auteur l'a ensuite renié jusqu'à en refusé toute réimpression pendant les 42 années suivantes.

Intellectuel marxiste à la fois prolixe et méthodique qui est à la source de l'inspiration de quelques figures légendaires de la philosophie, il a su mettre en perspective les trois concepts les plus significatifs de la méthode dialectique traversant les sciences humaines : les structures dynamiques évolutives et significatives, la conscience possible réifiée et la possibilité objective.

Je vous renvoie à sa page Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Georg_Luk%C3%A1cs

Ajouter un commentaire

Les meilleurs commentaires seront publiés.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de spam.
1 + 9 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.