Le Livre vert

94 pages

En stock

Editeur :
Kontre Kulture

Le Livre vert a été publié pour la première fois en 1975, soit six ans après le coup d’État qui renversa le roi Idriss al-Mahdi al-Sanussi. Il a été complété par une deuxième partie en 1977, puis une troisième en 1981. Il constitue le fondement de la réflexion qui aboutira à la création de la « Grande Jamahiriya arabe libyenne populaire et socialiste », instaurée en 1977 par Mouammar El-Kadhafi, qui prendra lui-même, deux ans plus tard, le titre de Guide de la Révolution libyenne.


06
02

E&R Île-de-France recevra Patrick Mbeko le dimanche 12 février 2017 à 15h au Théâtre de la Main d’or à Paris pour une conférence de présentation de son nouveau livre Objectif Kadhafi.

 

Entrée : 5 euro… Lire la suite

30
01

E&R Pays de la Loire recevra Patrick Mbeko le samedi 4 février 2017 à 15h30 à Nantes pour une conférence de présentation de son nouveau livre Objectif Kadhafi.

 

Entrée : 8 euros.

Réservations : conf… Lire la suite


Commentaires

Etrange parallèle de la pensée politique de Kaddafi avec la doctrine sociale de l'Eglise... Un reflet de la loi naturelle?

Il n'y a qu'une seule voie pour résoudre ce problème embrouillé de la démocratie, c'est la voie de la troisième théorie universelle.
Selon cette théorie, le régime démocratique est une construction cohérente qui repose sur les Congrès populaires de base, les Comités populaires et les Unions professionnelles, lesquels se retrouvent tous ensemble dans le Congrès Général du Peuple. Il n'existe absolument aucune autre conception d'une réelle société démocratique en dehors de celle-ci.
tres bonne oeuvre de kontre kulture
francis

Pour l'avoir acheté il y a un mois, je dirais que ce livre est un des plus grands que j'aie lus.
C'est plein de bon sens, et d'une rare clarté! =D

Bonjour Mr. Soral,
Félicitations pour votre engagement politique et pour cette belle réédition du Livre vert! Je suis un citoyen italien qui se définit national-socialiste et qui pense comme vous a peu près sur tous les sujets. Ici chez moi on n'a pas encore créé une réalité politique telle que Egalité et Réconciliation; il y a des mouvements comme Casa Pound ou Socialismo Nazionale qui lui ressemblent, mais ils sont trop petits et isolés de la grande scène politique. En plus, on assiste en Italie en une reprise de la législation liberticide qui va défendre, sous peine de prison, tout citoyen de parler des fraudes de la Shoah et des dangers du sionisme. Je me console au moins par la lecture du livre du colonel, tué par les terroristes américano-sionistes. Bien à vous et continuez ainsi! Alessandro Zanconato

Le Colonel Bernard BARDET, ex-attaché militaire près l'Ambassade de France au Bénin, malencontreusement élevé dans l'un des Ordres de distinctions honorifiques de la République, avec l'inouïe complicité de chefs militaires béninois, est passé maître dans l'art de faire attribuer des bourses de formation d'officiers, aux moins méritants aux tests régionaux d'admission dans les académies françaises.

Il y est régulièrement parvenu en procédant aux déclassements des meilleurs à ces tests dont les résultats lui sont envoyés par télex de France, pour reclasser les moins méritants à l'effet d'empêcher les premiers de bénéficier desdites formations. Ces résultats tronqués sont consignés dans des actes administratifs diplomatiques postérieurs pour être communiqués aux autorités nationales béninoises.

La tangible raison de l'organisation des présélections et sélections précédant les présentations des meilleurs lauréats aux Ecoles de formation d'Officiers en France, consistait à donner aussi de la chance aux citoyens qui n'ont personne dans les arcades du pouvoir politico-administratif, de pouvoir sur mérites, se hisser aussi dans les hautes sphères du Commandement militaire.

Par ces manœuvres frauduleuses, discriminatoires voire criminelles, les moins méritants sont privilégiés à intégrer les Académies militaires françaises de formation d'officiers pour évidemment faire carrière d'officiers, pendant que les plus méritants sont donnés à végéter dans la catégorie des hommes du rang et illégalement contraints à y passer toute une carrière sans jamais avoir le grade de "Lieutenant", supposé être celui initial par lequel sur mérites, ils devraient de droit commencer leurs carrières.

Pauvre citoyen du Bénin, il est grand temps que tu saches que dans ton cher pays, les détenteurs de la puissance publique ont malheureusement dédoublé les Lois de la République pour privilégier leurs enfants, parents ou proches à intégrer sans test préalable, les Ecoles militaires de formation d'officiers.

Militaire ou gendarme que tu as été plusieurs années avant leur incorporation et titulaire de diplômes qu'ils obtinrent à peine, tu as assisté impuissant à la promotion facile des seuls enfants, parents et proches des autorités nationales à intégrer sans test ni difficulté les Académies de formation d'officiers.

Après leurs formations, tu as aussi vus ces enfants, parents et proches des Autorités nationales venir prendre de leurs mentors les commandements militaires auxquels tu t'es toujours résigné.

Malgré tous ces piétinements voire relégation ou déni de ta dignité humaine universellement reconnue, tu t'es résigné à prendre part aux séries de tests de présélection et sélection parrainés par la France, pays donateur dont la notoriété sur le respect des droits universels de la personne humaine ne se conte pas. Si à la suite tu en viens à découvrir de graves fraudes diplomatiques, concoctées par le Colonel Bernard BARDET, ex-attaché militaire près l'Ambassade de France au Bénin et ses complices béninois, dans lesquelles plusieurs fois, tes mérites ont été volés et attribués aux enfants, parents ou proches des mêmes dirigeants, peux-tu au moins poser la question de savoir ce que tu représentes pour ton pays?

Il serait écrit respectivement dans les devises française et béninoise les triplets de mots à résonnances républicaines suivantes: 1°/-"Liberté-Egalité-Fraternité" puis "Fraternité-Justice-Travail". Les valeurs éthiques et morales portées par ces devises pour vivifier la coexistence pacifique transparaissent-elles dans les faits sus- énumérés?

Ces insinuations constituent-elles des abus notoires, des discriminations, des marques de cynisme, de forfaiture, de déchéance morale ou des crimes d'Etat? Si oui, pour combien de temps dureront-elles encore?

Citoyen béninois, réveilles-toi de ton sommeil pour la survie de tes droits élémentaires individuels ou collectifs sur toutes formes d'abus qui n'ont de référence que leurs auteurs.

Citoyen du Bénin, réveilles-toi enfin de ton sommeil pour que chaque chose reste à sa place et fais vivre entièrement et pleinement ta citoyenneté.

Citoyen béninois, ne perds jamais de vue que ta citoyenneté est l'épicentre de la République et ses atouts que sont pouvoirs, prérogatives et que sais-je encore, gravitent autour d'elle et rien qu'elle.

Citoyen béninois, seule ta citoyenneté et ton opinion élisent le premier Magistrat du Bénin notre cher pays ainsi que les autres élus de la Nation, pour leur conférer des mandats distincts aux fins de te représenter dans un espace et un temps bien définis et non te remplacer car tu es irremplaçable.

Citoyen béninois, retiens pour toujours que tous les pouvoirs juridictionnels, décisionnels, législatifs, judiciaires et administratifs détenus avec mesures, à titre électif ou nominatif, le sont en ton unique nom et pour défendre et protéger tes droits.

Citoyens béninois, ensemble mobilisons-nous pour dire de la façon la plus civilisée: " non aux abus de tous ordres et de toutes natures".

Citoyens béninois, il est désormais nécessaire voire indispensable, par un réel élan d'éveil, que nous fassions survivre nos droits universels de personne humaine et ceux liés à notre citoyenneté contre les disparités comportementales de chacun des détenteurs de la puissance publique.

Citoyens béninois, ravisez-vous surtout que la puissance publique qui commande à faire ou faire faire tient de la Loi fondamentale, la Constitution écrite en notre nom à tous en même temps qu'elle nous soumet tous à ses rigueurs et à celles des autres lois qui en découlent.

Vive la citoyenneté
Vive les droits universels de la personne humaine
Vive les droits individuels et collectifs
Vive la démocratie
Vive la République
A bas les abus et discriminations de toutes sortes.

ISSA ASSOUMA Imorou
Adjudant-Chef de Gendarmerie
Email: issaassouma@yahoo.com
Téléphone: +22995818248
Abomey-Calavi BP: 232
République du BENIN
Le Colonel Bernard BARDET, ex-attaché militaire près l'Ambassade de France au Bénin, malencontreusement élevé dans l'un des Ordres de distinctions honorifiques de la République, avec l'inouïe complicité de chefs militaires béninois, est passé maître dans l'art de faire attribuer des bourses de formation d'officiers, aux moins méritants aux tests régionaux d'admission dans les académies françaises.

Il y est régulièrement parvenu en procédant aux déclassements des meilleurs à ces tests dont les résultats lui sont envoyés par télex de France, pour reclasser les moins méritants à l'effet d'empêcher les premiers de bénéficier desdites formations. Ces résultats tronqués sont consignés dans des actes administratifs diplomatiques postérieurs pour être communiqués aux autorités nationales béninoises.

La tangible raison de l'organisation des présélections et sélections précédant les présentations des meilleurs lauréats aux Ecoles de formation d'Officiers en France, consistait à donner aussi de la chance aux citoyens qui n'ont personne dans les arcades du pouvoir politico-administratif, de pouvoir sur mérites, se hisser aussi dans les hautes sphères du Commandement militaire.

Par ces manœuvres frauduleuses, discriminatoires voire criminelles, les moins méritants sont privilégiés à intégrer les Académies militaires françaises de formation d'officiers pour évidemment faire carrière d'officiers, pendant que les plus méritants sont donnés à végéter dans la catégorie des hommes du rang et illégalement contraints à y passer toute une carrière sans jamais avoir le grade de "Lieutenant", supposé être celui initial par lequel sur mérites, ils devraient de droit commencer leurs carrières.

Pauvre citoyen du Bénin, il est grand temps que tu saches que dans ton cher pays, les détenteurs de la puissance publique ont malheureusement dédoublé les Lois de la République pour privilégier leurs enfants, parents ou proches à intégrer sans test préalable, les Ecoles militaires de formation d'officiers.

Militaire ou gendarme que tu as été plusieurs années avant leur incorporation et titulaire de diplômes qu'ils obtinrent à peine, tu as assisté impuissant à la promotion facile des seuls enfants, parents et proches des autorités nationales à intégrer sans test ni difficulté les Académies de formation d'officiers.

Après leurs formations, tu as aussi vus ces enfants, parents et proches des Autorités nationales venir prendre de leurs mentors les commandements militaires auxquels tu t'es toujours résigné.

Malgré tous ces piétinements voire relégation ou déni de ta dignité humaine universellement reconnue, tu t'es résigné à prendre part aux séries de tests de présélection et sélection parrainés par la France, pays donateur dont la notoriété sur le respect des droits universels de la personne humaine ne se conte pas. Si à la suite tu en viens à découvrir de graves fraudes diplomatiques, concoctées par le Colonel Bernard BARDET, ex-attaché militaire près l'Ambassade de France au Bénin et ses complices béninois, dans lesquelles plusieurs fois, tes mérites ont été volés et attribués aux enfants, parents ou proches des mêmes dirigeants, peux-tu au moins poser la question de savoir ce que tu représentes pour ton pays?

Il serait écrit respectivement dans les devises française et béninoise les triplets de mots à résonnances républicaines suivantes: 1°/-"Liberté-Egalité-Fraternité" puis "Fraternité-Justice-Travail". Les valeurs éthiques et morales portées par ces devises pour vivifier la coexistence pacifique transparaissent-elles dans les faits sus- énumérés?

Ces insinuations constituent-elles des abus notoires, des discriminations, des marques de cynisme, de forfaiture, de déchéance morale ou des crimes d'Etat? Si oui, pour combien de temps dureront-elles encore?

Citoyen béninois, réveilles-toi de ton sommeil pour la survie de tes droits élémentaires individuels ou collectifs sur toutes formes d'abus qui n'ont de référence qu'à leurs auteurs.

Citoyen du Bénin, réveilles-toi enfin de ton sommeil pour que chaque chose reste à sa place et fais vivre entièrement et pleinement ta citoyenneté.

Citoyen béninois, ne perds jamais de vue que ta citoyenneté est l'épicentre de la République et ses atouts que sont pouvoirs, prérogatives et que sais-je encore, gravitent autour d'elle et rien qu'elle.

Citoyen béninois, seule ta citoyenneté et ton opinion élisent le premier Magistrat du Bénin notre cher pays ainsi que les autres élus de la Nation, pour leur conférer des mandats distincts aux fins de te représenter dans un espace et un temps bien définis et non te remplacer car tu es irremplaçable.

Citoyen béninois, retiens pour toujours que tous les pouvoirs juridictionnels, décisionnels, législatifs, judiciaires et administratifs détenus avec mesures, à titre électif ou nominatif, le sont en ton unique nom et pour défendre et protéger tes droits.

Citoyens béninois, ensemble mobilisons-nous pour dire de la façon la plus civilisée: " non aux abus de tous ordres et de toutes natures".

Citoyens béninois, il est désormais nécessaire voire indispensable, par un réel élan d'éveil, que nous fassions survivre nos droits universels de personne humaine et ceux liés à notre citoyenneté contre les disparités comportementales de chacun des détenteurs de la puissance publique.

Citoyens béninois, ravisez-vous surtout que la puissance publique qui commande à faire ou faire faire tient de la Loi fondamentale, la Constitution écrite en notre nom à tous en même temps qu'elle nous soumet tous à ses rigueurs et à celles des autres lois qui en découlent.

Vive la citoyenneté
Vive les droits universels de la personne humaine
Vive les droits individuels et collectifs
Vive la démocratie
Vive la République
A bas les abus et discriminations de toutes sortes.

ISSA ASSOUMA Imorou
Adjudant-Chef de Gendarmerie
Email: issaassouma@yahoo.com
Téléphone: +22995818248
Abomey-Calavi BP: 232
République du BENIN

Bonjour,

Il semble bien que la diabolisation de Muammar Gaddhafi soit une pièce essentielle dans la stratégie visant à masquer, aux yeux du peuple français, certains points d'impact des rapports de force déployés par l'impérialisme occidental depuis la seconde moitié du vingtième siècle jusqu'au temps présent.
Peut-être gagnerions-nous à y prêter attention.
Je vous recommande : www.francoisepetitdemange.sitew.fr
Cordialement,

Michel J. Cuny

Enfin le livre vert de Mouamar El Kadhadi que je cherchais depuis un long moment, merci pour votre effort . Cordialement.

J ai trouvé grasse à vous kontre kulture une littérature hors du commun, fait votre possible pour rester à ce niveau en matière de qualité littéraire, en sachant que le parcours en parsemé d embûches par ces temps qui cours, nous sommes de tout coeur à vôtre côté pour que les gens puissent lire de vrais bouquins, merci

oui je confirme ! je suis une arriviste sur kk, vue le niveau je risque de m'enraciner alors accrochez vous et accrochez nous (smiley)

Ouvrage très intéressant!
On y retrouve la vision du Mouammar El-Kadhafi de la fin des années 70 sur la démocratie telle qu'il l'entend et sa vision sur la civilisation occidentale.
Parfois légèrement utopiste, ce livre nous aide a réfléchir sur la façon dont les Hommes pourraient vivre a notre époque et les faiblesses de notre système actuelle.
Un seul defaut un peu court.
Merci a kK pour cette réédition!

Vu d'un pays au régime différent du notre, il décrit avec clarté notre malheureuse démocratie actuelle, qui n'est qu'en faite une dictature seulement à l'écoute d'un parti et de ses idéologies et non du peuple... Pauvre de nous. Bon livre!

Merci à Kontre-Kulture d'avoir ré-édité ce grand livre.
J'aime beaucoup l'approche sociale de feu Mouammar El-Khadafi, une vision politique très respectable, maintenant je me demande si Khadafi voulait, dans un futur, rétablir le Khalifa.
Cette question m'a traversé durant tout le bouquin.

très bonne question, je vais le commander prochainement, non pas pour répondre à ta question, mais simplement pour combler l'enseignement historique de mes enfants collégiens, un personnage important qui a marquer l'histoire, merci et bravo KK

Une belle édition que nous offre Kontre Kulture tant par son esthétique (format du livre) que par son contenu. Le Livre Vert de Mouammar El-Khadafi est une critique argumentée en trois parties de ce qu'il appelle la démocratie représentative et expose ses solutions pour y remédier en préconisant ce qu'on appelle la Troisième Voie.
Il expose son projet qui, bien que n'étant pas en accord avec tout ce qu'il a fait, a permis à la Libye d'avoir l'un des niveaux de vie les plus élevés du continent Africain et était un exemple pour ce dernier. Un livre à lire puis à relire pour découvrir par soi-même cet homme et ne pas écouter avec tant d'attention les médias.
Bon travail de Kontre Kulture !
A diffuser largement !

je suis vraiment intéressé par vos livres car, j'aime l'histoire et la réalité universel j'ai 18 ans j'ai malheureusement quitté l'école mais j'ai découvert ressament en moi que j'ai capacité intélectuel tres devloppé bref j'ai beaucoup ce que vous faites :) L'Afique naitra de nouveau

Ajouter un commentaire

Les meilleurs commentaires seront publiés.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de spam.

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.