Les Juifs, rois de l’époque : histoire de la féodalité financière

587 pages

En stock

Editeur :
Kontre Kulture

Alphonse Toussenel (1803-1885) est un journaliste et écrivain dont les premiers ouvrages furent consacrés à l’histoire naturelle.  Les Juifs, rois de l’époque : histoire de la féodalité financière  fut édité pour la première fois en 1845. Nous sommes alors sous le régime de la Monarchie de Juillet (1830-1848) qui vit l’installation sur le trône des Orléans, branche cadette de la famille royale, remplaçant la branche aînée, celle des Bourbons qui régna à la Restauration (1814-1830). Ce changement marqua le passage d’une souveraineté de droit divin, le roi était Roi de France, à une souveraineté nationale, le roi devint Roi des Français. Mais il était surtout le roi de la bourgeoisie libérale émergeant de  l'industrialisation rapide du pays, à qui le premier ministre Guizot lança : « enrichissez-vous ! », alors qu’une nouvelle classe sociale, celle des ouvriers dont « le salaire n’est que le nom déguisé du servage », sombrait dans la misère. Les nouvelles lignes de force, issues de la révolution de 1789 qui vit les anciennes féodalités nobiliaires remplacées par les féodalités financières, marquaient de plus en plus profondément de leur  empreinte le paysage français. Mis en place par ce nouveau pouvoir, les politiques ne gouvernaient pas pour le bien du peuple mais étaient au service des financiers et des maîtres de l’industrie : « ce sont les marchands qui règnent ; donc le roi des Français ne s’appelle pas Louis-Philippe, et il y a une foule de rois des Français en France, et ces souverains [...] sont des éleveurs de bestiaux, des fabricants de draps et des producteurs de fer et de sucre indigène.  »  L’auteur pose la question : en 1789, le peuple ne s’est pas libéré d’un tyran, il a changé de maître ; qu’y a-t-il gagné ? Et il répond, s'adressant au peuple : « une aristocratie nouvelle s’est assise sur les débris de tous les gouvernements qu’elle t’a fait renverser, et elle a profité de tes victoires pour resserrer tes chaînes et t’exploiter comme tes maîtres d’autrefois. »

Alphonse Toussenel nous livre ici une description minutieuse et factuelle de ces empires de l’argent, bâtis avec la complicité active des politiques dont les carrières sont à la merci d’un article dans ces journaux qui, s’ils ne sont pas directement détenus par cet empire financier, vivent de  l’annonce, - on dira plus tard de  la réclame, et aujourd’hui de  la pub  - et sont donc eux-mêmes tributaires de cet empire. Au-delà d’une critique méthodique du monde dans lequel il vit, monde étrangement ressemblant au nôtre, Toussenel nous faire part de ses réflexions, des solutions qui lui semblent, tant sur le plan économique que sur le plan humain, les plus justes et les plus à même de redonner à chacun une place digne, au sein d’une société dans laquelle le travail serait un droit et mériterait la plus juste reconnaissance, même s’il faut pour cela une grève universelle afin « que l’on voie bien une fois pour toutes si c’est le riche qui fait vivre le travailleur, ou le travailleur qui fait vivre le riche. » 

Affirmant que «  le libéralisme ne se lavera jamais de son alliance avec les banquiers »,  Alphonse Toussenel prône l’avènement d’un État socialiste capable de se libérer de l’emprise de la finance, quitte à rompre traités et contrats, puisque « il n’a pas été écrit, dans le contrat entre l’État et les juifs, que le premier continuerait à payer aux seconds un intérêt de 10 pour 100 par an, jusqu’à la consommation des siècles ». État socialiste que l’on attend toujours aujourd’hui...




Alphonse Toussenel, né le 17 mars 1803 à Montreuil-Bellay et mort le 30 avril 1885 à Paris, est un écrivain et journaliste français. 

Alphonse Toussenel se consacre d’abord à l’agriculture, puis après 1830 devient journaliste et fonde en 1837 La Paix avec Louis Veuillot avant de rejoindre les socialistes utopiques de La Phalange de Victor Considérant en 1839. Il collabore à La Démocratie pacifique de Considérant et c’est la Librairie sociétaire qui publie Les Juifs rois de l’époque, qui est préfacé par Considérant.

C’est en 1847 qu’Alphonse Toussenel publie l’ouvrage qui lui apporte un très grand nombre de lecteurs, même s’il est complètement oublié de nos jours : L’Esprit des bêtes. Il y développe la théorie de l’analogie universelle et il voit dans les animaux le miroir des passions humaines : la mule représente le bourgeois, le chameau l’esclave, le loup le bandit, le cheval le gentleman.
Dans ces ouvrages de zoologie, il ne cache pas son nationalisme.
Pendant la Révolution de 1848, il siège à la commission du Travail, créée par Louis Blanc. En 1849, il adresse "aux travailleurs de la Seine" une brochure intitulée Travail et fainéantise, sous-titrée "Ni prêtre, ni juif".
Sous le Second Empire, il restera éloigné de la politique.


Commentaires

Je viens de recevoir ce livre, ainsi que "Nuremberg". Je tiens à remercier Alain Soral et Kontre-Kulture, pour la qualité des livres, leur beauté (les couvertures sont toujours très belles!), et la rapidité de l'envoi.

Merci à Alain Soral et à toute l'équipe de KontreKulture pour la ré-édition de ces ouvrages. J'ai appris beaucoup de choses grâce à vous et ne regrette aucun des livres que j'ai acheté chez vous.
Bien cordialement.

Inspirateur de Drumont, Toussenel est également connu pour ses ouvrages d'histoire naturelle, tels que l'«Esprit des bêtes » et sa carrière de journaliste. Son « Histoire de la féodalité financière » de 1845, vaste pamphlet contre l'esprit judéo-protestant, dépeint la montée en force de la puissance financière suite aux troubles de 1789 et la dissolution du pouvoir tripartite monarchique. Attaque contre tous ceux qui emploieraient les Saintes Écritures comme une justification au parasitisme et à l'accaparement de richesses dans le dos des travailleurs, le livre de Toussenel, dense et rigoureux, dresse un portrait implacable et terriblement visionnaire de l'oppression financière.

Pour tous ceux qui qualifierait la réimpression de cette oeuvre comme antisémite, sachez que Hachette l'a réimprimée en 2012 dans une collection réalisée en partenariat avec la Bibliothèque Nationale de France...

Ajouter un commentaire

Les meilleurs commentaires seront publiés.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de spam.

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.