Mythes et réalités de la science

248 pages

En stock

Editeur :
Kontre Kulture

La science, par l’entremise de son enfant la technologie, prend de plus en plus de place dans nos vies. Mais dans un monde où le retour sur investissement doit être rapide, quelle est la place de la recherche fondamentale, sans autre but que de comprendre le monde ? Celle de la curiosité pure qui pousse le chercheur dans des voies inexplorées, un peu folles parfois, très fécondes souvent, sans souci de savoir si ses possibles découvertes vont ou non trouver des applications permettant de justifier les sommes engagées. Observer, déduire, comprendre et organiser le monde est un besoin quasi philosophique. Mais alors que l’on pousse les étudiants à faire doctorats et « post-docs », il n’y plus de débouchés, plus d’argent, plus de liberté de chercher. Course à la publication, recherche de fonds, inflation administrative, le chercheur est pris dans un engrenage qui laisse peu de sérénité pour penser vraiment.

À l’autre bout de la chaîne, il y a l’utilisateur, le profane qui a oublié le peu de science que l’école lui a enseigné, et qui oscille entre attente folle des avancées scientifiques, médicales ou technologiques, et crainte, voire rejet du monde déshumanisé dans lequel elles pourraient nous entraîner. Pour faire la part des choses, pour juger calmement sans se laisser emporter par toutes les thèses mal étayées que l’on peut trouver ici ou là – mais aussi celles auxquelles les puissants et leurs relais médiatiques veulent nous faire croire – il est important de revoir les notions de base. Qu’est-ce que la masse, l’énergie, la chaleur, le travail ? Qu’est-ce qu’une particule, un atome, une onde ? Qu’est-ce que la matière et qu’est-ce que le vide ? L’électromagnétisme, la radioactivité ? L’auteur, en termes accessibles à tous, passe en revue les lois fondamentales de la physique avant d’amener son lecteur aux questions qui le préoccupent : réchauffement climatique et géo-ingénierie, chemtrails et projet HAARP, nanotechnologies, cybernétique, intelligence artificielle et transhumanisme. Muni des outils pour comprendre, il pourra alors les appréhender de façon objective, loin des théories anxiogènes et sans fondement, mais également loin de l’optimisme béat des tenants d’un futur où l’homme aurait vaincu la maladie et la mort dans la froideur d’un monde robotisé.

Né en 1974 à Rouen, Jérôme Halzan est docteur en physique. Après un service militaire comme scientifique du contingent, il effectue une série de post-docs, à la Dublin City University d’abord, au sein de grands organismes de recherche de la région parisienne ensuite. Il est l’auteur de nombreux articles scientifiques dans des revues scientifiques internationales de premier ordre. Il enseigne actuellement dans une école préparatoire privée.


 

La science, par l’entremise de son enfant la technologie, prend de plus en plus de place dans nos vies. Mais dans un monde où le retour sur investissement doit être rapide, quelle est la place de la recherche fondamentale, sans autre but que de comprendre le monde ? Celle de la curiosité pure qui pousse le chercheur dans des voies inexplorées, un peu folles parfois, très fécondes souvent, sans souci de savoir si ses possibles découvertes vont ou non trouver des applications permettant de justifier les sommes engagées. Observer, déduire, comprendre et organiser le monde est un besoin quasi philosophique. Mais alors que l’on pousse les étudiants à faire doctorats et « post-docs », il n’y plus de débouchés, plus d’argent, plus de liberté de chercher. Course à la publication, recherche de fonds, inflation administrative, le chercheur est pris dans un engrenage qui laisse peu de sérénité pour penser vraiment.

À l’autre bout de la chaîne, il y a l’utilisateur, le profane qui a oublié le peu de science que l’école lui a enseigné, et qui oscille entre attente folle des avancées scientifiques, médicales ou technologiques, et crainte, voire rejet du monde déshumanisé dans lequel elles pourraient nous entraîner. Pour faire la part des choses, pour juger calmement sans se laisser emporter par toutes les thèses mal étayées que l’on peut trouver ici ou là – mais aussi celles auxquelles les puissants et leurs relais médiatiques veulent nous faire croire – il est important de revoir les notions de base. Qu’est-ce que la masse, l’énergie, la chaleur, le travail ? Qu’est-ce qu’une particule, un atome, une onde ? Qu’est-ce que la matière et qu’est-ce que le vide ? L’électromagnétisme, la radioactivité ? L’auteur, en termes accessibles à tous, passe en revue les lois fondamentales de la physique avant d’amener son lecteur aux questions qui le préoccupent : réchauffement climatique et géo-ingénierie, chemtrails et projet HAARP, nanotechnologies, cybernétique, intelligence artificielle et transhumanisme. Muni des outils pour comprendre, il pourra alors les appréhender de façon objective, loin des théories anxiogènes et sans fondement, mais également loin de l’optimisme béat des tenants d’un futur où l’homme aurait vaincu la maladie et la mort dans la froideur d’un monde robotisé.

Né en 1974 à Rouen, Jérôme Halzan est docteur en physique. Après un service militaire comme scientifique du contingent, il effectue une série de post-docs, à la Dublin City University d’abord, au sein de grands organismes de recherche de la région parisienne ensuite. Il est l’auteur de nombreux articles scientifiques dans des revues scientifiques internationales de premier ordre. Il enseigne actuellement dans une école préparatoire privée


03
05

La science, par l’entremise de son enfant la technologie, prend de plus en plus de place dans nos vies. Mais dans un monde où le retour sur investissement doit être rapide, quelle est la place de la recherche fondamentale, sans autre but que de comprendre le monde ? Celle de la curiosité pure qui pousse le chercheur dans des voie… Lire la suite


Commentaires

Je voulais l'acheter, mais à la lecture de ce fil, j'y renonce.

Bonjour,

Ne vous inquietez pas, il n'y a aucun problème  sur les autres impressions.

Cordialement

Kontre Kulture

L'édition que j ai reçu fait 224 pages au lieu des 248. Toute la fin est manquante.
C'est assez décevant j'avoue.

Bonjour,

Malheureusement cela arrive parfois au niveau des impressions, prendre contact avec le Sav par mail :

contact@kontrekulture.com

Ils feront un échange de votre livre.

Cordialement

Kontre Kulture

Ne vous attendez pas a une bible scientifique mais plutôt a un etat des lieux économique/historique ; meme une critique du système scientifique. Puis quelques notions fondamentales survolees pour les bases. et enfin une mise en garde contre le transhumanisme -la partie que j'ai preferee de l'ouvrage-.
En gros c'est pas moins une analyse socio-historique de la science qu'un livre scientifique a proprement parler. Pour finir ce que j'ai le moins aimé c'est le traitement des chemtrails qui est moyen ; et surtout les systèmes de type HAARP (2pages certes) clairement baclés... Si c'est la partie geoingenierie / guerre météorologique qui vous intéresse ce n'est pas l'ouvrage qu'il vous faut. Par contre si vous voulez comprendre comment le capital asservi les scientifiques, ou l'historique de l'IA foncez

Très bon ouvrage qui présente dans un premier temps les grands principes de la science (e.g. fonctionnement du monde de la recherche moderne, principes de physique) pour se concentrer dans un second temps sur des problématiques plus spécifiques (e.g. réchauffement climatique, transhumanisme, nouvelles technologies).
J'ai beaucoup apprécier la partie sur le réchauffement climatique et les chemtrails pour son approche méthodique et référencée.

Pour KK, j'ai relevé quelques petites erreurs durant ma lecture:
- page 148 : la référence de la figure n'est pas la bonne (Figure 28 et non 29)
- page 199 : le techno gourou est probablement Ray Kurzweill (et pas Kurt Reizwell)
- page 210 : la paternité du transistor (et le prix Nobel qui en découle) revient aussi à Brattain et Shockley.

Bonjour,

C'est un Pseudonyme afin de protéger l'anonymat de l'auteur dû justement à son statut e scientifiques .

Kontre Kulture

Jérôme Halzan «est l’auteur de nombreux articles scientifiques dans des revues scientifiques internationales de premier ordre» mais son nom n'apparaît pas dans les bases de données du même ordre... Halzan est-il un faisan?

Ajouter un commentaire

Les meilleurs commentaires seront publiés.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de spam.

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.