Psychologie des foules

186 pages

En stock

Editeur :
Kontre Kulture

« Faut-il regretter que ce ne soit jamais la raison qui guide les foules ? Nous n’oserions le dire. La raison humaine n’eût pas réussi sans doute à entraîner l’humanité dans les voies de la civilisation avec l’ardeur et la hardiesse dont l’ont soulevée ses chimères. Filles de l’inconscient qui nous mène, ces chimères étaient sans doute nécessaires. Chaque race porte dans sa constitution mentale les lois de ses destinées, et c’est peut-être à ces lois qu’elle obéit par un inéluctable instinct, même dans ses impulsions en apparence les plus irraisonnées. Il semble parfois que les peuples soient soumis à des forces secrètes analogues à celles qui obligent le gland à se transformer en chêne ou la comète à suivre son orbite.

Le peu que nous pouvons pressentir de ces forces doit être cherché dans la marche générale de l’évolution d’un peuple et non dans les faits isolés d’où cette évolution semble parfois surgir. Si l’on ne considérait que ces faits isolés, l’histoire semblerait régie par d’invraisemblables hasards. Il était invraisemblable qu’un ignorant charpentier de Galilée pût devenir pendant deux mille ans un dieu tout-puissant, au nom duquel fussent fondées les plus importantes civilisations ; invraisemblable aussi que quelques bandes d’Arabes sortis de leurs déserts pussent conquérir la plus grande partie du vieux monde gréco-romain, et fonder un empire plus grand que celui d’Alexandre ; invraisemblable encore que, dans une Europe très vieille et très hiérarchisée, un obscur lieutenant d’artillerie pût réussir à régner sur une foule de peuples et de rois.

Laissons donc la raison aux philosophes, mais ne lui demandons pas trop d’intervenir dans le gouvernement des hommes. Ce n’est pas avec la raison et c’est le plus souvent malgré elle, que se sont créés des sentiments tels que l’honneur, l’abnégation, la foi religieuse, l’amour de la gloire et de la patrie, qui ont été jusqu’ici les grands ressorts de toutes les civilisations. »




Gustave Le Bon, né le 7 mai 1841 à Nogent-le-Rotrou et mort le 13 décembre 1931 à Marnes-la-Coquette, est un médecin, anthropologue, psychologue social et sociologue français. Intervenant dans des domaines variés, il est l'auteur de nombreux ouvrages dans lesquels il aborde le désordre comportemental et la psychologie des foules.

Son premier grand succès de librairie en sciences sociales est la publication en 1894 des Lois psychologiques de l'évolution des peuples, ouvrage qui se réfère aux lois de l'évolution darwinienne en les étendant de la physiologie à la psycho-sociologie.

L'année suivante, il écrit Psychologie des foules, ouvrage dans lequel il met l’accent sur les causes collectives. Il décrit l’action des hommes par le seul fait qu’ils sont en groupe. Les principes qu’il expose dans cet ouvrage formeront la base d’une nouvelle discipline scientifique : la psychologie sociale.


13
05

L’équipe d’E&R Lille accueillera Lucien Cerise le samedi 21 mai 2016 à 15h pour le deuxième volet de son atelier de ré-information active.

 

Réservations : reservation.erlille@outlook.fr

Entrée : 5 euros.

Lire la suite
22
03

La librairie Facta recevra Lucien Cerise le samedi 26 mars 2016 de 14h30 à 18h pour une séance de dédicaces de son ouvrage Neuro-pirates, publié aux éditions Kontre Kulture.

 

L’adresse de la librairie :

Librairie Facta  4 ru… Lire la suite


Commentaires

Un livre écrit au carré, introduit, développé et conclut dans les règles de l'art.
Un auteur qui vas au bout de ses idées sans se donner de limite.
Un vrai coup de poing au politiquement correcte d'aujourd'hui.

Livre que connaissait par cœur Mussolini (et son livre de chevet, "L'Unique" de Stirner, dit on). Conception des foules partagée par les deux dictateurs emblématiques du XXe siècle.

"Le fascisme est une conception religieuse. Si le fascisme n'était pas une foi, comment donnerait-il le stoïcisme et le courage à ses adeptes ? On ne peut rien accomplir de grand, sinon dans un état d'immense passion, de mysticisme religieux." Mussolini

"Vous avez été cette garde qui, jadis, m'a suivi d'un cœur croyant. Vous avez été les premiers partisans qui ont cru en moi. Ce n'est pas l'intelligence coupant les cheveux en quatre qui a tiré l'Allemagne de sa détresse, mais votre foi ... Pourquoi sommes nous ici ? Par ordre ? Non, parce que le cœur vous l'a ordonné; parce qu'une vois intérieure vous l'a dicté, parce que vous royez en notre mouvement en sa direction.

Seule la force de l'idéalisme a pu accomplir cela ...

La raison vous eût déconseillé de venir à moi et seule la foi vous l'a commandé !"

"Dans tous les temps, la force qui a mis en mouvement sur cette Terre les révolutions les plus violentes a résidé bien moins dans la proclamation d'une idée scientifique qui s'emparait des foules que dans un fanatisme animateur et dans une véritable hystérie qui les emballait follement" Hitler

la psychologie sociale peut être une thérapie ou un cancer.dans les deux cas l'homme joue un role de borgne ou de sorciére.

Un livre qui m'a rappelé certains passages de Pascal sur l'imagination, la faiblesse de la raison, la puissance des sophismes. Un exposé clair et précis, qui aura donné matière pour les progrès des sciences sociales.

Un livre très intéressant qui explique en quoi les foules ont été actrices des grands événements qui ont marqués l'Histoire, leurs caractéristiques,leurs croyances etc...
On peut faire un parallèle assez frappant entre le contenu du livre qui a été écrit à la fin du 19 ème siècle avec notamment le populisme, l'asservissement des peuples à leurs élites, l'abrutissement des masses, la montée des violences communautaires, etc... en bref, des thèmes qui nous sont malheureusement très contemporains en France.
Un livre qui se lit très facilement et dont je recommande vivement la lecture !!!

Livre trouvé dans une bibliothèque mytheuse d'un lycée de compagne, ce livre est une encyclopédie de psychologie. Un de mes amis est en "Fac de Psycho", il ne connaît même pas Gustave Le Bon... Quel triste sort. Alain Soral doit faire son coup d'état, #E&RProductions

On en parle peu, mais c'est un livre fondamental qui aura forgé la pensée de notre copain Castro pendant son séjour en prison en 1952-53. À lire!

Ajouter un commentaire

Les meilleurs commentaires seront publiés.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de spam.

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.