Vis Comica

109 pages

En stock

Editeur :
Kontre Kulture

« Il me faut ici faire ce détestable aveu : je suis atteint de révisionnite aiguë, je suis un compulsif de la révision, je donne même des conseils de révision.

Hyper-négationnisme nerveux, tel fut le diagnostic, qu'un jour, un ponte plein de tics pondit sur mon cas. Je devins un révisionniste primaire, secondaire et même quaternaire, bien que je ne crusse nullement dans l'existence de ces prétendues ères géologiques, trias, jurassiques et même crustacés, et encore moins à ceux-là qui remplissaient soi-disant leur vacance de leur pesanteur : les dinosaures.

Je crois dur comme fer à l'Âge de Fer mais suis le pyrrhonien du précambrien. »

 


Né le 23 mars 1955 à Eischen (Luxembourg), Félix Niesche est un poète et écrivain polémiste qui collabore au site Égalité & Réconciliation depuis sa fondation en 2007. D’abord anarchiste, il sera recruté en 1973 après l’éclatement de l’ORA, par la Ligue communiste et devint un « révolutionnaire professionnel ». Mais rapidement il s’oppose au féminisme qui lui semble une destruction de la conscience, un thermidor petit-bourgeois visant à remplacer l'exploitation de l'homme par l'homme, par une immémoriale « oppression des femmes » qui n’existe pas. Ce fut aussi une épuration des meilleurs, la victoire des médiocres. Pour lui la transcendance se devine par cette immuabilité des races d’esprit. Incompris, isolé, il part à la dérive, exerce divers métiers, y compris celui de la paresse. Il lit Nietzsche, Evola, Otto Weininger, son antiféminisme va se cristalliser dans une métaphysique, le phénomène féminisme relevant pour lui de l’ontologie et non pas de l’idéologie. Sa méditation le portera vers la gnose chrétienne marcionite, qu’il tentera plus tard de populariser par un Blog : « Entretiens avec l’abbé Tymon de Quimonte ». Avant son adhésion à E&R, politiquement il se définissait comme une sorte de « Natsbol » (national-bolchevick), à la française. Pamphlétaire il collabore à plusieurs journaux éphémères sous divers pseudonymes. Poète, il a publié à compte d'auteur, plusieurs opuscules : Boulevard des Filles du calvaire, Taedium Vitae, Sonnets pour Caroline ; La Jeune Morte. Poésies qu’Alain Soral redécouvre et publiera en extraits dans le recueil Spleen and strings

Site internet


19
03

Pour la sortie du numéro consacré à Marcel Aymé, la revue amie (et littéraire) Livr’arbitre invite Félix Niesche vendredi 21 Mars 2014 à partir de 20h00 , il y dédicacera "CCCP".

Restaurant " Ratatouille" 168 rue Montmartre 75002 Paris (Possibilité de se resta… Lire la suite

20
08

Le fossé entre les classes se creuse, gorgé dehedge-funds, c’est-à-dire d’ordures, les peuples meurtris trainent leurs plaies dans cette ornière puante, brisés, salis, la rage au ventre.  Le monde est un coffre-fort gigantesque, seule richesse vivante nous sommes cadenassés à double-tou… Lire la suite


Commentaires

Toujours aussi corrosif dans ce nouvel opus, une sorte de suite d'Ex-France.
Qu'on n'aime ou pas, il ne nous rends pas indifférent à son écrit acide et ses prises de position.

Ajouter un commentaire

Les meilleurs commentaires seront publiés.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de spam.

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.