Damien Viguier – Sur l’affaire Matzneff

Weinstein, Epstein, Polanski, Matzneff, Hamilton, Claude François, cet emballement mondial contre l’amour des jeunes filles est décidément suspect.

 

Si on laisse considérer qu’être attiré par une jeune fille est de la pédophilie, étant donné que le mot pédophilie évoque une perversion, tout homme normal sera bientôt considéré comme malade et criminel, car il est normal pour un homme de préférer une jeune fille à une femme plus ou moins vieille. Ceux qui le nient sont des castrats, d’authentiques pervers ou des hypocrites.

En outre, cette confusion des genres crée un dangereux continuum entre la petite fille et la jeune femme. La pédophilie vraie au sens psychiatrique et juridique en ressort comme blanchie. Aucune société n’a jamais accepté que les enfants aient des rapports sexuels, et surtout pas avec des adultes. La psychanalyse a brouillé les cartes et l’École de Francfort a pu se lancer dans le nihilisme. C’est hors de cause.

Qui trouve de l’intérêt à criminaliser la relation d’un homme avec une jeune femme qui peut avoir quatorze ou quinze ans ? J’espère que ce ne sont tout de même pas des femmes mûres qui, jalouses et castratrices, craignent la concurrence des nouvelles générations ! Alors qui y perd vraiment ? Certainement les sociétés normales qui marient les filles dès la puberté ou à peine après. Mais il y a plus encore à creuser.

Aux dissidents sérieux, à ceux que le salut de la nation ou que le salut des âmes tourmentent, à ceux même qui rêvent d’un salut social, je demande s’il ne vaudrait pas mieux réfléchir un peu à la barrière entre les sexes identiques, à celle entre le national et l’étranger ou encore au sein d’une même nation aux barrières entre les classes et les religions, plutôt que de contribuer à ériger des barrières contre nature et inhumaines.

Et curieusement il y a encore d’autres barrières, bien plus fondamentales encore que celles que je viens d’évoquer, aussi fondamentales que celle entre adulte et enfant. C’est la barrière du mariage et c’est la barrière de l’inceste. Quelle âme courageuse lutte encore de nos jours contre les relations hors mariage ? Ces médias et ces politiciens qui s’érigent en chasseurs de pédophiles sont les premiers à prôner la liberté sexuelle dès le plus jeune âge et hors mariage. L’adultère n’est plus du tout sanctionné. Par contre, il pèse aujourd’hui sur le mari une présomption de violence sur sa femme. Ce sera au mari, accusé devant le jury de l’Opinion manipulée, de prouver qu’il n’a pas violé et qu’il n’a pas tué.

La campagne contre le féminicide prend tout son sens si on la rapproche de cette soudaine offensive contre les pseudo-pédophiles. Et quant à l’inceste... Qui aurait encore aujourd’hui le courage de dénoncer nos lois, notre code civil qui permet quasiment tous les incestes, et la généralisation du risque que les PMA et les GPA entraînent ?

Dans le fond, c’est toujours la même logique qui est à l’œuvre. Logique de négation de toutes frontières. Que ce soit entre les États, entre les sexes, entre les sexualités ou entre les âges. Car la lutte médiatique contre la pédophilie ne vise jamais que le rapport avec la jeune fille, elle tend donc bien à nier la frontière sacrée entre l’enfant et l’adulte. Et ainsi ce sont les adversaires de la pédophilie qui fournissent les troupes de la subversion généralisée.

Damien Viguier

Commentaires

Je me suis exprimee precedemment au sujet du livre." le Consentement " de Vanessa Springora que j ai entierement lu car il est ni racolleur ni voyeur , c est le temoignage d une jeune fille abusee .

Sachant que nos opinions ne servent qu a prendre la temperature moyenne , je ne fais pas d illusions : tres peu de gens l ont lu , puisque la majorite n a pas de temps ou ne veut pas le prendre .

Les besoins primordiaux de l etre humain etant de manger dormir et d effectuer ses fonctions biologiques , j ai peu d espoir sur le retentissement de mes idees , sinon je formerais mon propre mouvement , avec mes suiveurs ou je me ferai gourou .

Bonne lecture tout de meme aux parents un peu lucides !

Ni feministe ni frustree ni oie blanche j ai lu " le consentement " de Vanessa.Springora par curiosite et sans parti pris .

Ce livre explique une realite que bien des jeunes hommes ou femmes a present soixantenaires ont pu experimenter , connaitre ou eux memes subir ,et je ne suis pas puritaine , l adolescence est une periode complexe , parfois on se cherche ( et on se perd) .
Ce livre est " derangeant" , c est une vengeance mais aussi une therapie de l auteure .
Ce qu il relate surtout c est la manipulation dont une gamine issue d une famille absente a ete l objet de la part d un vrai consommateur de chair fraiche , un sacre pervers , particulierement notoire et surtout adule par une elite germanopratine decomplexee .
La pedocriminalite a toujours existe , partout , elle est meme validee par le mariage , la responsabilite de l adulte existe t elle ?
Et la responsabilite des medias qui relaient complaisament les turpitudes du viel abuseur , parceque c est du pain beni pour un editeur " le derangeant " est tellement plus vendeur ...( que les livres de physique quantique ! ) .

Toutefois aimeriez vous voir votre gamine se faire demolir non pas l hymen mais son adolesence ?

L auteure qui aurait pu finir folle, meurtriere pute ou camee ( et pourquoi pas dans les ordres ) , a reussi a construire une famille et a exercer une profession .
Avec neanmoins des sequelles qui ont du lui valoir des annees d analyse ou de therapies pour se reconstruire .

Meme si l homme prefere naturellement la jeunesse , on le sait ,( et certaines femmes aussi ) beaucoup font du degat .

Le titre resume le contenu , il s agit de consentir , en toute conscience .

Ce temoignage est a lire , et pas juste par des femmes , parcequ il est le reflet d une epoque ou toute relation sexuelle etait banale , de meme que l anorexie l est dans les milieux de la mode , et l esclavagisme dans le monde du travail .

Vous voulez construire une societe equilibree , plutot integre vehiculant quelques valeurs , ou un monde de putes ?

Les enfants abuses, depourvus de structures se vengent au s autodetruisent .

Pour terminer court et sobre , je doute que ce livre soit a la portee de tous de part son prix , alors bourgeois , expliquez a vos enfants le mythe de l ogre , pour le plus grand bonheur de tous ....
Car il y aura toujours des pervers et des manipulateurs , ainsi est fait le monde protegez vos enfants en leur donnant l exemple , leur apprenant a dire non , en les instruisant , en favorisant une pratique sportive ( ou la plomberie , le batiment , le jardinage , ou la dentelle ) ...l age d un depucelage est variable car induit par les hormones , l ideal serait l epanouissement et je ne connais pas beaucoup de personnes abusees qui s en sortent bien .

Ajouter un commentaire

Les meilleurs commentaires seront publiés.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de spam.
3 + 4 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.