Recension de Media Presse Info : La Marche rouge – Les enfants perdus de l’Hôpital général

La Marche rouge : les enfants perdus de l’Hôpital général (Marion Sigaut)

Marion Sigaut nous entraîne dans une étrange affaire qui s’est déroulée au dix-huitième siècle et son récit historique prend quelque peu la forme d’une intrigue policière mêlée de scandale politique et d’activités de groupes occultes.

Une rumeur persistante s’empara de Paris en mai 1750, faisant état d’enlèvements d’enfants. Des rapts dont les auteurs, selon la rumeur populaire, seraient en vérité des agents de police. Enfants et adolescents seraient conduits à l’Hôpital général de Paris, lieu d’enfermement des pauvres sous la tutelle de jansénistes et de libres-penseurs francs-maçons.

Pour écrire ce livre, Marion Sigaut s’est plongée dans les archives de la Salpêtrière qui, avec Bicêtre et La Pitié, formait l’Hôpital général. Elle nous décrit comment, déjà, le Parlement se heurte au roi Louis XV et attaque l’Eglise. Marion Sigaut dévoile également comment cette affaire de l’Hôpital général masque un inavouable scandale d’abus sexuels d’enfants par des jansénistes pervers et des libertins de la haute société !

La Marche rouge, Marion Sigaut, éditions Kontre Kulture, 270 pages, 16 euros

Ajouter un commentaire

Les meilleurs commentaires seront publiés.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de spam.
8 + 8 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.