Alain Soral : entretien de février 2014

Commentaires

Se revendiquer des vraies valeurs catholiques et du message authentique du Christ d'une part et d'autre part mettre en avant Jovanovic qui remet en cause le dogme du péché originel a partir duquel le christianisme, notamment catholique prend tout son sens me paraît saugrenu. Par ailleurs, ce dernier parle beaucoup des apparitions Mariales, des anges, des summeriens...mais pas de Jésus Christ, apparemment ça doit pas l'intéresser...

Mettre dos à dos catholiques et tous les protestants est également bizarre (alliance judeo-protestante, n'importe quoi il n'y a pas plus éloigné du judaïsme théologiquement que les protestants, en effet les protestants sont des pauliniens et des augustiniens radicaux, la croyance en la prédestination implique un salut dans l'autre monde et non dans celui-ci, il suffit de lire "du serf arbitre" de Luther pour s'en rendre compte, il s'agit d'ailleurs d'une interprétation là encore de st paul et de st augustins, soit l'un des docteurs de l'Eglise et l'apôtre les moins judaïsant) . Luther était contre l'usure, de même beaucoup de protestants (les ménonnites entre autre étaient même carrément communisant). Les catholiques ont très souvent passé outre cette interdiction de l'usure. Les Medicis pourtant très catholiques, étaient les rois de la banque et les alliés du pape Borgia (ce que Savonarole, très aimé des protestants, a dénoncé lorsqu'il s'est dressé contre le "bling bling" de la Florence de l'époque et les pratiques licencieuses corrélatives). Le trafic des indulgences était une véritable entreprise capitaliste du salut et le système des dîmes une extorsion intolérable (repris à l'heure actuelle par beaucoup d'évangélistes...).

A l'inverse des "hétérodoxes" de l'Eglise catholiques, bien que conformes au texte évangélique comme Kierkegaard, voire même au catéchisme de l'Eglise catholique comme Savonarole, Pascal, Simone Weil ont entrepris de comprendre et d'appliquer le message du Christ tout en dépassant les contradictions d'Eglises mondaines trop souvent corrompues. Ils s'inscrivaient cependant dans une certaine orthodoxie chrétienne, toujours dans la perspective du Christ comme nouvel Adam rédempteur venu réparer les conséquences du péché originel et non dans un délire new age.

J'ai bien compris qu'on faisait référence surtout à la politique et à une logique de réseaux, bien plus qu'à de la théologie. Mais honnêtement, on ne peut d'une part souligner l'importance des représentations religieuses et d'autre part, prétendre que ces questions soient secondaires, au point de s'embourber dans un maelström esoterico-mystique. Bien sûr qu'il n'y a aucun mal à s'intéresser à ça, mais il faut toujours se situer par rapport au Christ.

Je n'attaque pas tout ce que Jovanovic a écrit. L'histoire des petits bergers de Fatima, que je connaissais mal, était très émouvante (et un peu flippante) et je ne doute pas que Dieu soit de la partie.

Mais parler des anges et de Marie ne suffit pas. Par ailleurs, je ne pense pas que ni les bons anges ni Marie qui sont avant tout des serviteurs de Dieu l'accepteraient.

Evoquer le merveilleux n'implique pas forcément qu'on se dresse contre le mal, Satan aussi aime beaucoup parler des anges (Luc 4:9-12).

Bien dit!
Pour faire écho, j'ajouterai ce prit livre récent de vulgarisation de P. Jovanovich sur la supercherie d'Adam et Eve. Les sumerians ont tout écrit avant le 'peuple élu' n'en déplaise à Mr. BHL. Le péché originel n'est pas ce qu'on nous a dit. Rappelons nous pourquoi Jésus est venu sur Terre. Revisitons Les Evangiles, et mêmes ceux non reconnus par l'Eglise Catholique.
Tous les masques tomberont les uns après les autres et dans tous les domaines pour laisser place à un nouveau monde dont notre histoire aura été intégrée mondialement.
Pour cela, il y aura des résistances et des heurts. Par exemple, on voit bien que la famille doit être détruite… pour renaître de ses cendres. Et le lobby gay, Delanoe en tête, précipitant cette chute dont il sera lui-même la victime, n'y pourra rien. L'évolution du 14e dalaï-lama est aussi intéressante sur ce sujet. Chacun joue son rôle dans ce grand lavage. Tout sera revisité, tout tombera, les croyances, les cultes, les lois, et tout devra renaître. C'est aux générations futures que A. Soral, Dieudonné, et d'autres montrent ce nouveau chemin.
Ce chemin sera long, très long, alors restons calme et focalisé sur notre mission d'éveil à ce nouveau monde. Courage Alain!

En fait, tout ceci est hallucinant. Si cela continue comme ça, on va bientôt nous interdire de lire les Evangiles à cause de tous les passages où Jésus dénonce l'hypocrisie des Pharisiens! Et aussi les lettres de Paul de Tarse, parce qu'il prêche contre la loi juive! – Epître aux Romains, 3.20: "En effet, nul homme ne sera justifié devant Dieu par les oeuvres de la Loi, car une loi ne fait que donner la connaissance du péché." – Et encore, Galates 3.13: "Christ nous a rachetés de la malédiction de la Loi juive". – A-t-on encore le droit de citer ces passages du Nouveau Testament sans être jeté en prison? Non, je vais vous dire, ce sont les gens qui frappent M. Soral en-dessous de la ceinture sur des plateaux de télévision, des studios de radio et des estrades politiques qui me font peur. Et non l'inverse.

Ajouter un commentaire

Les meilleurs commentaires seront publiés.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de spam.
10 + 9 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.